Rechercher
  • Samuel Pilot

A quel point suis-je aligné.e aujourd’hui ?

Mis à jour : janv. 25


Intention de cet article : Préciser ce que c’est que d’”être aligné.e” et vous aider à évaluer à quel point vous vous sentez aligné.e aujourd’hui.


I Qu’est-ce qu’être aligné.e ?


Une proposition de définition :


Une personne est d’autant plus alignée que :


ce dont elle a profondément envie,

ce qu’elle pense,

ce qu’elle dit,

ce qu’elle fait


sont en cohérence.


Approfondissons avec des exemples : je suis d’autant plus aligné.e qu’il m’est naturel de :

  • Dire ce que je pense : je relaie des opinions ou articles lors d’une conversation ou sur les réseaux sociaux sur des sujets qui me tiennent à coeur, même sur des thèmes douloureux ou controversés : crise climatique, féminisme...

  • Dire ce dont j’ai profondément envie : partager mon projet de devenir chanteur malgré les craintes que cela peut susciter au sein de ma famille, dire à une personne que j’aimerais faire sa connaissance…

  • Je fais ce que je dis, pense, ce dont j’ai profondément envie : je relaie fréquemment des articles alertant sur le réchauffement climatique et encourageant aux actions individuelles ; en cohérence avec ce discours, je me suis rendu aux concours d’entrée de trois conservatoires européens (dont Helsinki) en train plutôt qu’en avion, malgré le surcoût, le temps de trajet et le malaise des personnes de mon entourage qui ne se donnent pas cette peine.

Bien entendu, l’alignement n’est pas un état binaire (“je suis aligné ou je ne le suis pas”). Il peut être décrit comme un spectre continu, voire un chemin, et se pratique au quotidien lors de nos interactions avec notre environnement.


II Que se passe-t-il lorsqu’une personne est peu alignée ?


Les personnes peu alignées peuvent constater une partie des symptômes suivants :


Symptômes physiques :

  • Vous êtes plus ou moins fatigué.e en permanence :

  • 1) Sans raison particulière, simplement votre quotidien ne vous donne pas d’énergie

  • 2) Ou bien parce que vous faites plus de choses que ce que vos ressources physiques et mentales vous le permettent, auquel cas vous êtes proche du burn-out (cf. fiche Burn-out de la Haute Autorité de santé).

  • Maux récurrents (dos, engines, soucis de peau, fièvres, migraines, lumbagos, sciatiques...)


Symptômes émotionnels :

  • Impression d’avoir tout pour être heureuse.x (diplôme, salaire, appartement, partenaire(s)…) et de ne pas y parvenir

  • Sentiment d’ennui

  • Peu d’envies, même pour vos loisirs habituels


Symptômes mentaux :

  • Pensées automatiques négatives vis-à-vis de vous-même

  • Besoin de sens

  • Désespoir, “je n’y arriverai jamais”, “les autres se bougent et pas moi”


Symptômes comportementaux :

  • Difficulté à vous lever le matin (“pour quoi faire ?”)

  • Heures passées sur le Web (Facebook…)

  • Procrastination ; difficulté à faire avancer vos projets et actions


Symptômes relationnels :

  • Écart entre ce que vous exprimez et ce que vous pensez (“je n’ose pas partager/liker ce contenu alertant sur le réchauffement climatique, mes ami.e.s pourraient penser que je suis un écolo-gaucho-extrémiste”)

  • Pas ou plus d’autorité

  • Impression d’être transparent.e vis-à-vis d’autres personnes, ignoré.e par elles

  • Guerre plus ou moins larvée avec votre entourage familial

  • Relation(s) amoureuse(s) au calme plat

  • Peu heureuse.x au travail

  • Sérieuse.x en permanence, même hors du travail


III Que peut-on gagner à aligner vie et envies ?


A contrario, les bienfaits d’un plus grand alignement sont réels, nombreux, profonds, et inattendus pour qui n’y a pas encore goûté :

  • Energie, motivation, capacité d’initiative : il est plus facile de se lancer et s’investir dans des projets dont nous avons profondément envie que dans ceux qui nous sont proposés/imposés de l’extérieur sans cohérence avec nos envies

  • Plus grande estime de soi, de son courage

  • Disparition progressive des pensées automatiques négatives

  • En conséquence, plus grande aisance relationnelle, facilitée par ailleurs par le fait que vous évoluez dans des milieux qui correspondent vraiment à vos aspirations

  • Facilité à prioriser : vous identifiez les 2-3 projets qui vous tiennent à coeur, laissez tomber le reste (hors obligations légales et critiques :-) ), et vos priorités deviennent soudain très claires

  • Meilleure santé : une personne proche qui a développé un cancer se dit certaine que c’était dû au fait que sa vie n’avait pas de sens à cette époque ; a contrario, je fais le constat empirique que les personnes les plus alignées de mon entourage sont rarement malades

  • Autorité naturelle : vous avez davantage d’autorité lorsque vous faites avancer un projet ou une cause qui vous tient profondément à coeur

  • Attitude corporelle plus droite, plus détendue

  • Conséquence à long terme : subtiles modifications physiques qui vous rendent plus beau.belle

  • Conséquence de tout ce qui précède : plus forte attractivité (dans tous les sens du terme) auprès de personnes avec qui vous pourrez entretenir des relations fructueuses


Au plaisir de vous accompagner sur le chemin d’un plus grand alignement !


Propositions :

  • Identifiez 1 à 2 occasions ou sujets sur lesquels vos actes ou discours différaient de vos pensées et envies. Comment vous êtes-vous senti.e.s ?

  • Identifier 1 à 2 occasions ou sujets sur lesquels vos actes ou discours étaient alignés avec vos pensées et envies. Comment vous êtes-vous senti.e.s ?

Cet article est inspiré notamment de Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, livre de Raphaëlle Giordano. Un grand merci !



140 vues